Grottes de Bernifal

img-defaults

La grotte de Bernifal est une grotte ornée paléolithique qui se trouve à quelques pas des Eyzies. Cette grotte ornée a été découverte en 1902 .

Depuis cette époque, le nombre de figures et de signes recensés nʼa cessé dʼaugmenter. Cette grotte profonde a conservé un aspect général assez proche de celui qu’ont connu les hommes de la Préhistoire.
Elle rassemble, réparties sur toute sa longueur, 110 gravures et peintures, noires ou rouges, globalement attribuables au Magdalénien.

La grotte aux Mammouths et aux Tectiformes

La cavité se compose de trois salles communicantes : le Passage, la salle I et la salle II.

L’ensemble est décoré de gravures et peintures, exploitant les reliefs et creux naturels des parois pour donner du volume aux figures, lesquelles sont fréquemment associées entre elles ou avec des signes.

L’entrée de la grotte, large de quatre mètres, haute de deux mètres, orientée nord/ nord-ouest, est à une vingtaine de mètres au-dessus de la Beune. La cavité, creusée dans le calcaire coniacien, se compose d’une galerie en ligne brisée de direction générale nord-ouest /sud-est de 90 mètres de longueur, composée de cinq segments. Le sol en pente légère depuis l’entrée jusqu’aux deux tiers de la cavité descend brusquement de trois mètres pour redevenir à peu près horizontal vers le fond.

De nombreuses formations de calcite jalonnent toute la cavité: stalagmites, planchers stalagmitiques, revêtements de parois plus ou moins épais, parfois altérés en mondmilch blanc…
Les mammouths sont les figurations dominantes auxquelles s’ajoutent des images beaucoup plus rares, humains, mains négatives, ainsi qu’un asinien. Une cinquantaine de signes sont également présents, entre autres les tectiformes classiques de la région de la vallée de la Vézère : ils appartiennent au groupe périgourdin, et se retrouvent aux Combarelles, à Font-de-Gaume et à Rouffignac.

Le site fait partie de l’ensemble des sites qui ont justifié le classement de 15 d’entre eux au patrimoine mondial de l’Unesco en 1979 sous l’intitulé « sites préhistoriques et grottes ornées de la vallée de la Vézère ».