Cloître de Cadouin

Cloître de Cadouin

Lʼabbaye de Cadouin est fondée en l’an 1115 par Gérard de Salles et affiliée à lʼordre cistercien en 1119.

Un lieu de pèlerinage pendant 8 siècles

Au cours de la première croisade, Adhemar de Monteil, évêque du Puy, recueille un tissu qui passe pour être le suaire de la tête du Christ. Sentant la mort venir, il le confit à son chapelain (un prêtre périgourdin) qui en devint le dépositaire et le ramèna dans son pays. La présence du suaire de fut attestée que vers 1214, mais en 1935, une expertise du tissu conclut la non authenticité de la relique.

Ainsi l’église abbatiale romane dégage toute la spiritualité cistercienne du XIIe siècle. On y trouve ainsi le musée du suaire, situé dans la salle capitulaire du cloître, qui évoque huit siècles de pèlerinage et de ferveur religieuse.

Architecture roman et gothique

Les bâtiments aujourd’hui accessibles à la visite présentent deux architectures différentes : le roman dans lʼéglise, le gothique dans le cloître reconstruit à la fin du XVe siècle.

Ce cloître comporte 4 galeries et 26 travées voutées dʼogives :

  • les galeries du cloître entourent un espace rectangulaire et sʼouvrent sur un jardin intérieur par des baies à claire-voie
  • les galeries Nord, Est et Sud sont de style gothique flamboyant
  • la galerie ouest, construite au début du XVIe siècle est de style renaissance
  • les voûtes à liernes et à tiercerons, décorées de clefs pendantes, retombent sur des colonnettes en forme de tours.
  • à noter également : la « Porte Saint Louis », vestige de lʼenceinte primitive protégeant lʼabbaye, et la vieille halle.

L’Abbaye de Cadouin est inscrite parmi les sites du Patrimoine mondial sur les chemins de St-Jacques de Compostelle.

 

Submit your review
1
2
3
4
5
Submit
     
Cancel

Create your own review

Average rating:  
 0 reviews
Submit your review
1
2
3
4
5
Submit
     
Cancel

Create your own review

Average rating:  
 0 reviews