Château des Milandes

Château des Milandes

Dans le plus bel écrin du Périgord Noir, le château des Milandes et ses magnolias centenaires surplombent la Vallée de la Dordogne à proximité de Castelnaud. Autrefois demeure seigneuriale, sa renommée devient mondiale lorsque Joséphine Baker, grande vedette du Music-Hall l’acquiert en 1947. Elle y fondera son « village du Monde, Capitale de la fraternité ».

Historique de la Renaissance eu début du 20ème siècle

Construit en 1489, cette demeure au charme envoûtant dévoile une architecture Renaissance avec de magnifiques éléments gothiques. Les structures architecturales propres au Moyen-Âge telles les tourelles, escalier à vis, gargouilles sont conservées.

Habité jusqu’au 16ème, abandonné, puis incendié, ce n’est qu’au début du 20ème que l’architecte Charles Claveire redonnera aux Milandes une nouvelle jeunesse en entreprenant des travaux titanesques : nouvelles tours, nouveaux logis, balcons romantiques, création d’un parc à la française, construction d’un chai et d’une ferme.

L’arrivée de Joséphine Baker

L’artiste achète le château et l’ensemble du bourg en 1947 et fut à l’origine de nombreuses modifications au château : l’eau courante, l’électricité et le chauffage central trouvent leur place aux Milandes, permettant à tous ses occupants de bénéficier d’un confort de vie des plus luxueux pour l’époque.

Elle crée plus de 6 salles de bain, une cuisine immense dotée d’énormes fourneaux et des premiers réfrigérateurs américains (du jamais vu dans ce petit coin perdu du Périgord noir).
Mais elle crée aussi un parc d’attractions très avant-gardiste pour l’époque avec un mini-golf, une piscine en forme de « J » (la plus grosse piscine de plein air de la région), un restaurant, un théâtre d’été et un théâtre d’hiver…
Malheureusement, ses innombrables dépenses la conduisent à la faillite et le château est revendu en octobre 1968.

Plus de 14 pièces indéniablement liées à leur illustre propriétaire

Joséphine est toujours là, dans son château des Milandes, à la fois envoûtante et émouvante !
L’exposition permanente au château retrace le destin hors du commun de Joséphine Baker, devenu en quelques semaines, la star incontournable des scènes parisiennes.

On peut découvrir la fameuse ceinture de bananes portée en 1928 aux Folies Bergère, des tenues de scène de l’Olympia ou du Casino de Paris dans le grand salon du château où trône une cheminée monumentale, des salles de bains ultra moderne, le courage de l’artiste pendant la guerre, sa chambre, ses salles à manger et sa cuisine. De nombreux meubles ont été retrouvés qui ornent chaque pièce notamment une armoire Louis XIII et Louis XIV.

Un système audio mêlant musique et histoire accompagne le visiteur tout au long de sa visite.

Promenades dans le jardin

En outre, vous pourrez découvrir le parc somptueux : une grille entoure la propriété sur la partie sud, des pelouses sont semées sur des terrasses successives et devant l’entrée sont plantés des magnolias. On y trouve aussi de magnifiques chimères et des balustrades donnant plein ouest et plein nord, un grand parterre de fleurs entourant une fontaine, mais aussi des ifs, un cèdre du Liban, des tilleuls, des chênes lièges, un micocoulier et de magnifiques pins parasols.

Le spectacle de rapaces

Sont présentéess au public des espèces protégées : de la chouette effraie vivant dans nos villages au superbe aigle pêcheur américain le « Pyrague à tête blanche ».
Le spectacle a lieu dans le jardin à la française situé sur l’esplanade nord du château. Les fauconniers présentent entre 6 à 8 rapaces pour un spectacle d’une durée de 30 mn.

 

Submit your review
1
2
3
4
5
Submit
     
Cancel

Create your own review

Average rating:  
 0 reviews
Submit your review
1
2
3
4
5
Submit
     
Cancel

Create your own review

Average rating:  
 0 reviews