Cabanes du Breuil

Les Cabanes du Breuil

Les Cabanes du Breuil sont des dépendances d’une ancienne ferme située au lieu dit Calpalmas à Saint-André-d’Allas en Dordogne, à 9 km de Sarlat et à 12 km des Eyzies.

Datant du XIXe siècle, voire du tout début du XXe siècle, ces bâtiments ont pour particularité d’être couverts d’une voûte encorbellée en pierre sèche revêtue d’une toiture de lauses et de s’agglutiner les uns aux autres. Le porche d’entrée de la cour porte la date de 1841.

Une architecture de charme

Les Cabanes du Breuil ont fait l’objet, à diverses reprises, d’importantes restaurations, certaines modifications ont été apportées aux faîtages. De par sa beauté, le site a fait l’objet de mesures de protection et devait être classé monument historique en 1995.

Elles présentent, dans leurs formes et leurs procédés, une remarquable unité architecturale qui renvoie à celle des cabanes de pierre à toiture conique ou campaniforme, visibles dans le Sarladais et relevant d’un mouvement de construction va du milieu du XVIIIème à la fin du XIXème siècle.

Un ensemble de cinq cabanes forment un arc de cercle à côté de la ferme :

  • les deux premières constituent se confondent : on a l’impression d’une seule et même bâtisse à triple toiture ;
  • les deux cabanes suivantes sont disposées à angle droit et adossées ;
  • un groupe de deux autres cabanes, elles aussi accolées entre elles et reliées par la toiture, se dresse parallèlement au premier groupe quelques mètres plus haut sur la pente ;
  • enfin, plus en amont, une petite et une grande cabane isolées, plus une petite à l’entrée du site.

Le cinéma et la télévision ont rendu les lieux populaires puisque les Cabanes ont servi de décor aux films La Belle au bois dormant, Jacquou le croquant, D’Artagnan et Les Misérables.

Des ateliers sont organisés : activité d’initiation à la construction en pierres sèches (sur 3 jours), création d’un mur de soutainement simple ou double faces.