Abri du Cap Blanc

img-defaults

L’Abri de Cap-Blanc abri se trouve à Marquay, sur la rive droite de la Beune à quelques kilomètres des Eyzies, juste en face du Château de Commarque.

Les peintures de Lascaux ou de Font de Gaume auraient pu nous faire oublier combien les Magdaléniens étaient aussi de grands sculpteurs : l’abri de Cap Blanc est un abri comportant des sculptures préhistoriques datant du Magdalénien.
Témoignage de la maîtrise artistique des chasseurs du Paléolithique supérieur, les chevaux et bisons sculptés en relief de l’abri du Cap Blanc offrent en effet au visiteur une frise d’un réalisme saisissant.

Découvert en 1908, l’abri de Cap Blanc est classé Monument historique en 1926 et Patrimoine mondial par l’Unesco en 1979 au sein des sites préhistoriques et grottes ornées de la vallée de la Vézère.

Un remarquable bestiaire de 13 m de long

L’art pariétal de cet abri-sous-roche se caractérise par des sculptures en haut relief datant de 15 000 ans.
Ces sculptures sont disposées en frise qui découpée en 2 parties représentent des chevaux (dont un mesurant 2,20 m de long), des bisons et des cervidés, dont les têtes sont toutes orientées vers la droite à l’exception d’un cheval en « sens inverse ».
Par la vigueur et la profondeur de ses reliefs, certainement exécutés à l’aide des pics en silex retrouvés lors des fouilles, l’abri du Cap Blanc est présenté comme l’un des plus grand chefs-d’œuvre de la sculpture pariétale monumentale du Paléolithique supérieur.

Peu d’abris sculptés sont connus; ils ont la particularité d’associer art pariétal et occupations humaines, fait rare pour les sites ornés. Cela démontre que l’art pariétal paléolithique ne se limite pas qu’aux grottes profondes, dans lesquelles les hommes n’ont pas vécu, et que les hommes préhistoriques ornaient aussi leurs lieux de vie.

On retrouve des gravures et sculptures du même type dans des lieux de vie dans l’Abri du Moustier sur la commune de Peyzac- le-Moustier située un peu plus au nord le long de la Vallée de la Vézère en Dordogne.

Le Squelette de la femme de Cap Banc

Lors de la découverte de la grotte, les chercheurs tombèrent sur ce qu’on appelle « le squelette de la femme de Cap Blanc ». Il a été exhumé à la base de la paroi de l’abri et était couché sur le coté gauche en position foetale, une main sur la face.

Une hypothèse suppose que ce serait probablement une femme de 25-35 ans qui serait l’un des auteurs de l’ensemble sculptural de Cap Blanc.

Le Musée de Cap Blanc

Les salles explicatives vous offre des informations présentées de manière très pédagogique :

  • les différentes techniques de sculpture bas-relief, haut relief et rondes bosses
  • une vision globale de l’art et des Vénus de la préhistoire
  • les outils retouvés dans l’abri

L’Abri de Cap Blanc sur Hominidès